Prix ​​réduit!
Histoire de l'Indochine de Philippe Héduy

Histoire de l'Indochine de Philippe Héduy

679 Articles

Philippe Héduy ressuscite avec la précision de l’historien et la liberté de ton du narrateur les personnages illustres qui participèrent pendant près de trois siècles de notre roman national au-delà des océans.

27,60 €

29,00 €

-1,40 €

Add to Compare

12269

Neuf

Vous bénéficiez d'une remise de 5% : 27,60 € au lieu de 29 €.

Histoire de l'Indochine - Livre
Philippe Héduy

432 pages avec 130 illustrations

Philippe Héduy ressuscite avec la précision de l’historien et la liberté de ton du narrateur les personnages illustres qui participèrent pendant près de trois siècles de notre roman national au-delà des océans.

Enfin rééditée, cette somme de références pour qui se passionne pour l’Extrême-Orient et la colonisation qu’est l’Histoire de l’Indochine est d’abord l’œuvre d’un homme, Philippe Héduy. Fin érudit, ce travailleur acharné a collecté les sources les plus diverses sur le sujet, depuis les grandes relations des ambassades, des missions et des guerres, jusqu’aux épisodes les plus méconnus et les plus intimes de cette extraordinaire épopée que fut la rencontre singulière – à la fois violente et ardente – de deux civilisations que tout semblait opposer. Sous une plume déliée et non dénuée d’humour, Philippe Héduy nous restitue ici l’enchaînement originel des événements de cette grande aventure partagée pour nous en donner la clef. Il nous ressuscite avec la précision de l’historien et la liberté de ton du narrateur les personnages illustres qui participèrent pendant près de trois siècles de notre roman national au-delà des océans. Du missionnaire Alexandre de Rhodes, l’inventeur du Quoc-Ngu qui posa les bases de la langue annamite moderne, à Mgr Pigneau de Béhaine, diplomate et stratège militaire, l’auteur nous révèle comment l’ « alliance de la croix et de l’épée » va se conforter des intérêts du commerce pour fonder ce qui allait devenir « l’Indochine française ». Des promoteurs intéressés de la Compagnie des Indes aux autodidactes équivoques et intrépides – tel Jean Dupuis – qui ouvrent les voies marchandes de la conquête, se joignent au fil des pages des militaires flamboyants et un brin baroudeurs dont Francis Garnier sera le héros incontesté dans sa lutte tragique contre les « Pavillons Noirs ». Avec Auguste Pavie et Henri Mouhot, nous revivons les grandes explorations qui engendrèrent cette passion française pour ces horizons envoûtants. Avec Courbet, Lyautey et les « amiraux-gouverneurs » vient le temps des faits d’armes et de l’édification de « la Perle de l’Empire ». Mais en contrepoint et tout au long du récit, de l’empereur Gia-Long aux chefs rebelles coupeurs de têtes et à Ho Chi Minh, en passant par l’amiral Decoux qui parlera le premier du « Vietnam », les prémices de la chute de « l’entreprise » Indochine se profilent au rythme de sa construction. Plus encore peut-être que les bataillons du Vietminh, le sabre japonais viendra finalement la mettre à bas. Déroulée comme une grande fresque romanesque, l’Histoire de l’Indochine de Philippe Héduy est indispensable à la bonne compréhension de cette région du monde et des liens qui nous unissent toujours à elle.

Philippe Héduy, né le 26 septembre 1926 à Béthune, est directeur de la rédaction d’Elle avec Hélène et Pierre Lazareff de 1951 à 1961. Rappelé en 1957 pour combattre en Algérie, il rédige Au lieutenant des Taglaïts, un superbe récit romanesque dans lequel on y découvre les états d’âme d’un officier français. À partir de 1961, il assure la rédaction en chef de l’Esprit Public pour lutter contre la politique d’abandon de l’Algérie. En 1968, Héduy crée le Bureau de Production Littéraire – qui devient Société de Production Littéraire en 1975. Entre 1980 et 1983, il écrit quatre ouvrages sur l’Algérie et l’Indochine. Dans ses derniers écrits, Philippe Héduy s’interroge sur la décomposition du monde matérialiste avec Le temps universel – en trois volumes de 1983 à 1988 –, ainsi que sur la crise spirituelle de notre époque avec 2 000 ans après, puis l’Ère chrétienne est notre temps, paru un mois après sa mort qui survient le dimanche 1er mars 1998. La même année, il avait confié l’Histoire de l’Indochine, la Perle de l’Empire aux éditions Albin Michel.

432 pages
Editeur : Editions Soukha

Produits connexes