CD Veillée n°3 Chants marins et chants à boire

20 Articles

Au temps des grands voiliers, les marins chantaient. Ils chantaient pour relever les ancres très lourdes, pour hisser la toile. Ils chantaient pour se divertir les jours de mer calme. Ces chansons, les marins les composaient eux-mêmes dans différents moments de leurs vies à bord, mais jamais à terre. Les voici chantés par le Choeur de la Joyeuse Garde.

19,90 €

Add to Compare

90095

Neuf

CD Veillée n°3 Chants marins et chants à boire
par le Choeur de la Joyeuse Garde

CD avec un livret de 12 pages contenant les paroles des chants

Au temps des grands voiliers, les marins chantaient. Ils chantaient pour relever les ancres très lourdes, pour hisser la toile. Ils chantaient pour se divertir les jours de mer calme, regroupés sur le gaillard d'avant. Ces chansons, chants à boire, chants des gaillards d'avant, chants à virer, les marins les composaient eux-mêmes dans différents moments de leurs vies à bord, mais jamais à terre. Les chansons de bord se transmettaient verbalement de bateau à bateau, de matelot à mousse, de génération en génération, et jamais sans avoir fait l'objet d'un écrit. Lorsque les longs courriers disparurent, après la première guerre mondiale, les chansons disparurent aussi. Voici ces chants de bord, ces chants à boire regroupés et chantés dans cet album par le Choeur de la Joyeuse Garde.
Vincent Maggioli, chef du Choeur.

20 chants : La Madelon - Le Saint François - Matelot - Le vin gaulois - Le tourdion - Le vent est bon - Les marins de Groix - Chevaliers de la Table ronde - Le premier c'est un marin - Bénédicité des vendangeurs - Qui peut faire - C'est dans la pipe - Fanchon - Le capitaine de Saint Malo - Le trente et un du mois d'août - Le galerien - Je suis vigneron - Le vieil homme et la mer - Le retour du marin - Le miserer de la mer.

L'histoire du Choeur : Des chefs scouts devenant pères de famille ont formé le Choeur de la Joyeuse Garde pour continuer de transmettre le patrimoine des chants populaires.

Produits connexes