CD Hommage à nos soldats

986 Articles

Pour accompagner avec dignité et solennité les hommages aux soldats morts en opération, Gérard Eiselé, chef du chœur de l’UNP-Centre, a composé une messe parachutiste dans la pure tradition religieuse.

19,90 €

Add to Compare

51039

Neuf

CD Hommage à nos soldats

1 CD de 1h06 présenté dans un coffret digipak avec un livret de 16 pages

Bénéficiez de l'offre spéciale Le grand recueil des chants parachutistes + Le CD Hommage à nos soldats pour 49,90 € au lieu de 54,90 €

Rendre hommage aux soldats morts en opération est un devoir de reconnaissance pour leur sacrifice, et cet enregistrement veut offrir des moyens de s’y associer. Le cérémonial militaire intègre depuis longtemps des marches funèbres, mais la liturgie religieuse ordinaire n’avait jamais été adaptée à ces circonstances particulières. Sans leur être spécialement dédiée, cette messe militaire est donc une première. Composée par le chef de chœur Gérard Eiselé sur des mélodies de chants parachutistes, elle est tout naturellement adaptée pour un hommage aux soldats. Elle est complétée par des chants funèbres accompagnés, pour certains, au clairon et à l’orgue, et encadrée par deux Marches funèbres règlementaires rarement interprétées qui donnent un ton solennel et recueilli à cet enregistrement. La Chapelle royale de Dreux et la quarantaine de choristes du Chœur de l’UNP-Centre confèrent à cet ensemble toute la majesté et la puissance requises. Cet hommage musical est préfacé par le Père Richard Kalka, aumônier des parachutistes.

26 titres : Sonnerie Aux morts ▪ Loin de chez nous ▪ La Prière du parachutiste ▪ J’avais un camarade ▪ Les combats de Tu Lê ▪ Para au rouge béret ▪ Ceux du Liban ▪ L’ancien ▪ Les Roses du parachutiste ▪ Djebels ▪ Motet pour le Souvenir francais ▪ Hymne à saint Michel ▪ Marche funèbre n°1 ▪ Kyrie ▪ Gloria ▪ Psaume 22 ▪ Psaume 137 ▪ Alleluia ▪ Prière universelle ▪ Sanctus ▪ Anamnèse ▪ Agnus Dei ▪ Notre Père ▪ Je Vous salue Marie ▪ Chorale du veilleur de J-S Bach ▪ Marche funèbre n°2.

Editeur : France Productions

Préface du Père Richard Kalka :
Bien chanter, c’est prier deux fois : « Qui bien chante, deux fois prie », disait saint Augustin dès le IVe siècle. Une affirmation reprise par Luther un millénaire plus tard, qui a fait un large tour de toute la Chrétienté, pour souligner la valeur inestimable du chant pratiqué en communauté, quelle qu’elle soit. Un régiment qui chante est un régiment heureux. Une section ou une compagnie qui cultive l’art du chant est une unité dans laquelle la cohésion n’est pas juste un mot mais une réalité. Elle rime souvent avec fraternité. J’oserais même le terme de communion pour dire ces moments de joie et de bonheur que l’on savoure pendant une célébration, au cours d’un défilé ou autour d’un feu, où le chant militaire ou religieux jaillit au rythme de la respiration des uns et des autres qui, d’un seul cœur, ensemble, avancent… Qu’il soit martial ou de popote, le chant réchauffe le cœur, rapproche, rend fort et unit, redonne le courage, guérit les blessures, rétablit l’ordre, entretient l’amitié. Il est prière.
Dans les cimetières militaires aux milliers de croix impeccablement alignées, les tombes de soldats inconnus anglais portent cette épitaphe :  « Known unto God » (connu de Dieu seul). En France, nous avons aussi nombre de soldats connus de Dieu seul. Le ravivage quotidien de la flamme devant l’Arc de Triomphe rend un hommage de toute la Nation à ces inconnus morts pour la France, qui, blottis dans la main de Dieu, reposent dans la paix éternelle.
Le livret de chants, enrichi d’un CD enregistré en la Chapelle Royale, se veut un hommage de l’Union Nationale des Parachutistes à tous les soldats français, connus et inconnus, qui se sont battus pour la France charnelle et éternelle sur tous les fronts où notre pays avait besoin du dévouement extrême de ses parachutistes et du sacrifice ultime, librement consenti, de ceux qui chantaient ou murmuraient avec André Zirnheld : « Donne-moi, Seigneur, la souffrance, le courage et la foi ».

Produits connexes