Laissez-nous un message !


Bonjour, laissez nous un message et nous vous répondrons au plus vite !

Laissez-nous un message !

Découvrez un extrait

  • Promo !
CD CD Saint Michel est de la fête, Chants paras perdus, oubliés, retrouvés et même nouveaux !
Fermer

CD Saint Michel est de la fête, Chants paras perdus, oubliés, retrouvés et même nouveaux

16,58 €

Certains chants parachutistes allaient disparaître à tout jamais car n'ayant jamais fait l'objet d'un enregistrement. Dans l'urgence, le choeur des Parachutistes de l'UNP-centre, dirigé par Gérard Eiselé, a voulu sauvé de l'oubli des chants qui appartiennent à la tradition orale qui a fait l'histoire des parachutistes.
Le CD sera présenté en avant-première au congrès de l'UNP à Orléans les 14 et 15 juin 2024. Il sera disponible après ces dates sur notre site internet.

Choisissez le format que vous souhaitez obtenir :

CD Saint Michel est de la fête, Chants paras perdus, oubliés, retrouvés et même nouveaux
réalisé sous la direction de Thierry Bouzard et de Gérard Eiselé.

Le CD sera présenté en avant-première au congrès de l'UNP à Orléans les 14 et 15 juin 2024. Il sera disponible après ces dates sur notre site internet.

CD de 58 minutes présenté dans un coffret digipak avec un livret de 28 pages

Présentation du CD par Gérard Eiselé, chef du Chœur des parachutistes de l’UNP-Centre
L’idée de ce CD est née d’un constat : un certain nombre de chants parachutistes, pourtant présents dans de nombreux carnets, allait disparaître à tout jamais car n’ayant jamais fait l’objet d’un enregistrement.
De nombreux autres chants sont déjà perdus, pour toujours, emportés dans la tombe par les derniers témoins de l’épopée parachutiste à ses débuts, auxquels personne n’a jamais tendu un micro pour capter et collecter ce répertoire, pourtant dernier répertoire de chansons de métier encore vivant. Et tout cela a pour origine une absurdité bien française : celle qui consiste à ne pas inclure les partitions dans les carnets de chants, au prétexte que peu de gens lisent la musique. Mis en partition, un chant est sauvé et passe ainsi les siècles. Il se trouvera toujours quelqu’un pour le déchiffrer et de plus des logiciels d’écriture musicale permettent aujourd’hui à quiconque, même non-musicien, d’entendre toutes les partitions.
Ainsi depuis des décennies on continue d’éditer, non pas des carnets de chants, même s’ils portent ce titre, mais seulement des recueils de textes de chants !
Il s’agit donc bien d’un travail d’historien, voire même d’anthropologue, auquel s’est livré le Chœur des Parachutistes de l’UNP-Centre, et c’est à l’aune de ces considérations qu’il faut prendre cet enregistrement, plutôt qu’à celui d’une démarche purement musicale. Les chants ont été pour la plupart laissés dans leur version brute, sans recherche de polyphonie, laissant ce travail futur à qui voudra et à plus émérite. Il, s’agissait là, dans l’urgence, de sauver de l’oubli.
Par la même occasion, il a été imaginé de faire un lien entre le passé de ces chants oubliés et le présent du répertoire parachutiste, en gravant quelques nouveautés, créations sorties de l’esprit fécond de quelques camarades parachutistes. On parle d’un répertoire vivant en devenir permanent et l’innovation est à encourager. Un danger guette nos soldats chantants : celui de reprendre à l’infini les mêmes airs, plutôt que d’en créer de nouveaux. Aujourd’hui, tout le monde chante les chants de tout le monde et le risque est grand de ne plus être en phase avec son Arme.
Enfin il a été souhaité de rajouter dans cet album une petite part de la Tradition de nos armées parfaitement et complètement oubliée : les refrains de nos régiments paras ! Tout régiment se doit de posséder son refrain, clairon pour l’infanterie, et trompette de cavalerie pour ce qui touche à cette Arme. Avant l’apparition des moyens de transmission modernes, ces refrains, de quatre à huit mesures, permettaient de reconnaître sur le terrain les différents régiments en action. Certes ces refrains ne sont plus d’actualité, mais ils restent normalement l’un des emblèmes, avec le drapeau, la devise, le chant de tradition et la « pucelle », de tout régiment. Les chasseurs ou la Légion sont restés très attachés,à cette tradition et il n’est pas rare d’entendre le refrain du régiment accompagner l’arrivée du chef de corps.
La sélection des refrains paras, proposés dans cet enregistrements n’est hélas pas complète, car il a été tout simplement impossible d’obtenir pour certains régiments paras la bonne information. Alors qu’il soit pardonné si certaines inexactitudes ont pu se glisser, et puisse cet enregistrement attirer l’attention sur cet oubli de la grande Tradition militaire.
Les textes des chants figurant dans le livret de 28 pages sont présentés sous la forme « texte augmenté », le nouveau standard utilisé pour le répertoire militaire, c’est à dire avec les syllabes toniques (impérativement pied gauche au pas cadencé) en gras, les syllabes muettes, lorsqu’elles se prononcent, soulignées, et les temps muets indiqués par des « 1 » (pied gauche) et des « 2 » (pied droit). Les références historiques sont pour la plupart extraites des ouvrages et articles de Thierry Bouzard, spécialiste français du chant militaire.

Préface du Général de corps d’armée (2S) Vincent Guionie, président national de l’Union Nationale des Parachutistes (UNP)
Maintenir le souvenir des glorieux services rendus à la patrie par les unités parachutistes et développer l’amitié et la solidarité au sein de la grande famille parachutiste militaire font partie des missions cadres de l’Union nationale des parachutistes (UNP). Le chant militaire y contribue éminemment. Vecteur de l’esprit para et outil de cohésion, les chants parachutistes font partie de ce patrimoine qu’il nous appartient d’entretenir. Le Chœur des Parachutistes de l’UNP-Centre, dirigé par Gérard Eiselé, constitue l’ensemble de voix qui offre à la communauté des parachutistes, anciens et d’active, ce répertoire riche et entraînant que je vous invite à écouter et à pratiquer. Chacun y trouvera matière à inspiration et idées pour se réunir et vibrer ensemble !

Le Chœur de l’UNP-Centre
Le Chœur de l’UNP-Centre est créé en janvier 2014 au sein de la Section UNP 281 de Dreux « Lieutenant Antoine de La Bâtie ». Dès 2015 il devient régional et regroupe désormais des membres des sections de Dreux, Orléans, Blois et Chartres ainsi que quelques camarades des départements et régions limitrophes. Le Chœur est composé exclusivement de parachutistes hommes, adhérents de l’UNP, brevetés parachutistes militaires ou prémilitaires. Il est fort d’une trentaine de chanteurs. Les répétitions ont lieu deux fois par mois. Le Chœur possède son propre fanion sur lequel est inscrit sa devise : « Par le chant, je combats ». En 2018, le Chœur a enregistré son premier CD Hommage à nos soldats (France Productions) avec notamment la création de la Messe parachutiste.

21 chants : Dans la grisaille ● Chant du commando Cobra ● Saint Michel est de la fête ● Les paras en tenue camouflée ● Marche du 1er Groupe de livraison par air (1er GLA) ● Marchons sans trêve ni relâche ● Les volontaires ● Para descendu dans le vent ● Les gars de France ● Les deux compagnons ● Sacco ● Les commandos du ciel ● Chant des Commandos marine ● Hello boys ! ● Adieu au drapeau ou la passation ● Aultre ne veult ● Nous combattions là-bas ● Marche de l’UNP ● Le soixantième rugissant ● Chant de la 281 ● Les gris de guerre des parachutistes.

15 sonneries et refrains des régiments parachutistes sont sonnés au clairon et à la trompette de cavalerie par Sylvain Poussignot : Le réveil ● Garde-à-vous ● Au drapeau ● 1er RCP ● 9e RCP ● 14e RCP (2 versions) ● 18e RCP ● 1er RHP ● 1er BCP ● 10e BCP ● RPIMa ●1er REP ● 2e REP ● BOMAP.

Thierry Bouzard est docteur en histoire et musicologue spécialisé sur les répertoires militaires et traditionnels. Officier de réserve, il travaille depuis son service militaire, effectué en 1977, sur les chansons des soldats. Il a publié de nombreux articles et plusieurs ouvrages sur ces sujets. Thierry Bouzard est à l’initiative des CD de chants, de musiques militaires et des chants de traditions parus chez France Productions. Le commandement de l’armée de terre lui a récemment confié la mission de conduire un inventaire du patrimoine musical militaire.

Gérard Eiselé est né en Algérie en 1955. Après des études de philosophie et d’allemand, il fut durant 7 ans, musicien militaire  (cor et contrebasse). Directeur d’école de musique, il est passionné par la musique ancienne (luth et viole de gambe notamment). Renouant avec une passion de jeunesse, il dirige depuis 2014 un chœur d’hommes composé exclusivement d’anciens parachutistes, tous membres de l’UNP. C’est à l’intention de ce chœur qu’il a entrepris de mettre en partition le répertoire parachutiste.

Editeur : France Productions

Pas de commentaires client pour le moment.

  • Créer un compte

Créez votre compte

(Voir les CGV)
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous OU réinitialisez le mot de passe.